Donnez un coup de jeune à vos seins

Posted on Posted in Infos pratiques

Pour les femmes qui souhaitent réaffirmer leur féminité en donnant un coup de jeune à leur poitrine d’une manière naturelle, fiable et efficace, le lipofilling est la solution optimale pour concrétiser cela. En effet, cette intervention consiste à injecter de la graisse autologue au niveau des seins afin de leur redonner du volume tout en remodelant leur forme d’une manière naturelle et sans avoir recourt aux prothèses ou implants en gel de silicone.

Indications

L’hypotrophie modérée de la poitrine peut être traitée  en injectant de la graisse autologue au niveau des seins afin de redessiner leur forme et augmenter, d’une manière modérée, leur volume. De plus, cette technique d’intervention est utilisée pour affiner le contour des seins après une augmentation mammaire par prothèses en gel de silicone, le lippofilling va permettre d’améliorer le galbe du sein et affiner les contours de l’implant qui risque de devenir un peu visibles chez une femme de faible corpulence. Il faut rappeler que cette intervention est contre-indiquée pour les femmes possédant  un antécédent personnel ou familial de cancer du sein.

Avantages

En utilisant de la graisse autologue grâce à la liposuccion, le lipofilling est idéal pour augmenter, d’une manière modérée,  le volume des seins tout évitant les effets indésirables de l’augmentation mammaire par prothèses en gel de silicone. En effet, aucun corps étranger ne sera palpable et l’opération du lipofilling ne laisse ni de séquelles ni de cicatrices. Enfin, l’un des gros avantages du lipofilling est qu’il permet aussi d’affiner la silhouette parce que la graisse, qui sera réinjectée au niveau des seins, sera extraite des zones choisies par la patiente.

Résultats

L’augmentation mammaire par le lipofilling permet d’avoir un résultat naturel et fiable, ce dernier sera définitif au-delà de 3 mois puisque le corps va résorber 30% de la graisse injectée au niveau des seins. Il faut noter que ce processus naturel du corps varie selon la personne et chez certaines patientes, la résorption de la graisse est plus importante que chez d’autres. Enfin, si le résultat n’est pas satisfaisant, une deuxième intervention peut être effectuée après 6 mois.

Déroulement de l’intervention

Effectuée sous anesthésie locale ou partielle, l’intervention peut durer entre 2 et 2h30 et, dans la plupart des cas, elle est effectuée en ambulatoire. Avant d’entamer le lipofilling,le chirurgien va commencer par réaliser une liposuccion afin d’extraire le tissu graisseux au niveau de différentes parties du corps (cuisses, abdomen, bas du dos). Puis, il effectuera des micro-incisions au niveau de la zone choisie, ensuite il commencera à prélever la graisse à l’aide d’une fine canule, après, ce tissu graisseux sera centrifugé afin de ne préserver que les cellules intactes. Enfin, le chirurgien va commencer la lipofilling en réinjectant la graisse dans les seins grâce à des canules minuscules et ce, sans laisser de cicatrices.

Comment se préparer avant l’opération ?

Avant de subir l’intervention du lipofilling, il faut préparer  un bilan sanguin et consulter un anesthésiste pour une consultation pré-anesthésique.

Après l’intervention

Une fois terminée, l’intervention du lipofilling ne nécessite pas un changement radical des habitudes quotidiennes, la patiente peut prendre des douches grâce aux pansements imperméables qui protègent les points d’intervention. De plus, les hématomes disparaissent au bout de quelques semaines après l’intervention mais, il faut éviter le port des soutiens gorges pendant un moins afin d’éviter les complications dues à la compression que peut subir la poitrine. Enfin, un drainage lymphatique manuel sera d’une grande utilité pour optimiser la résorption des œdèmes et assurer une bonne remise sous tension de la peau.

Complications

Les traitements seront prescrits selon la complexité du cas, mais il faut noter que le taux de complications est faible pour ce type d’intervention. Ceci dit, en cas d’infection, la prescription d’antibiotiques sera suffisante.

Un éventuel kyste huileux sera traité par une ponction. En cas de micro calcifications, aucun symptôme n’est ressenti par la patiente mais, visibles sur les mammographies, elles seront différenciées des micros calcifications tumorales. En cas de doute, une micro biopsie est réalisée.