Augmentation mammaire : le choix des implants

Posted on Posted in Infos pratiques

 

Si votre poitrine vous complexe car vous la trouvez trop petite, il vous est possible d’avoir recours à une augmentation mammaire. La pose d’implants est l’une des opérations les plus couramment pratiquées aujourd’hui en chirurgie esthétique.
Il convient de savoir choisir la forme d’implants qui vous conviendra ainsi que la substance de remplissage idéale.

Des prothèses rondes ou anatomiques : comment choisir ?

La chirurgie mammaire, et surtout l’augmentation mammaire peut produire des résultats très différents en fonction des souhaits des patientes. Pour ces spécialistes de la chirurgie mammaire à Aix en Provence, le choix se résume souvent à une poitrine naturelle ou une poitrine plus volumineuse. Selon le résultat que vous souhaitez obtenir, vous allez devoir choisir entre les prothèses rondes et les prothèses dites anatomiques.

Les prothèses rondes

Il est important de savoir que les prothèses rondes apportent plus de volume sur le haut de la poitrine. En choisissant ce type d’implants, vous obtenez un décolleté plus beau et avec plus de volume. C’est l’idéal si vous avez perdu beaucoup de poids ou après une grossesse, quand les seins ont tendance à s’affaisser. Pour être sûr que le résultat soit naturel, vous devez choisir une taille d’implants raisonnable qui sera adaptée aussi bien à vos souhaits qu’à votre silhouette. Le chirurgien pourra vous conseiller au mieux lors de votre première consultation, en étudiant votre morphologie et la qualité de votre peau.

Les prothèses anatomiques

Également appelées implants anatomiques, les prothèses anatomiques permettent d’avoir un résultat très proche de la poitrine naturelle. Le décolleté sera moins prononcé qu’avec des implants ronds. La prothèse anatomique donne plutôt du volume sur la partie inférieure de la poitrine. La forme de ces implants rappellent une goutte d’eau ou une poire. C’est le type d’implants qui est conseillé aux femmes minces ou avec une petite poitrine.

Pour plus d’informations sur les différents implants possibles, n’hésitez pas à consulter cet article.

Gel en silicone ou sérum physiologique ?

Il existe deux types de remplissage pour les implants mammaires.

Le gel en silicone

Le gel en silicone est une matière plus souple, qui offre un résultat naturel à la poitrine. Si la prothèse venait à se rompre, le gel ne s’écoulera pas car il s’agit d’un gel en silicone cohésif. Ce genre d’implants a une durée de vie de 10 ans en moyenne. Toutefois, il est conseillé de faire un contrôle tous les 5 ans pour vous assurer que la prothèse n’a pas bougé et n’est pas abîmée. Les prothèses avec du gel en silicone sont généralement privilégiées par les chirurgiens car elles présentent moins de risques de fuite.

Le sérum physiologique

Il s’agit d’un implant empli d’eau saline. Le toucher peut paraître moins naturel car la substance est liquide. Un implant rempli avec du sérum physiologique aura une durée de vie plus courte qu’un implant avec du gel en silicone : comptez 7 à 8 ans contre 10 ans pour le gel en silicone.

En somme, l’implant en silicone est plus agréable au toucher que celui rempli de sérum physiologique. Il est souvent préféré par les chirurgiens esthétiques car il a une durée de vie plus longue et présente moins de risques de fuite (puisque le gel en silicone est une matière cohésive). Le gel de silicone est une substance qui n’est pas dangereuse et qui permet d’avoir un rendu naturel et une poitrine regalbée facilement.

Il est recommandé de faire des contrôles régulièrement pour vérifier que les prothèses ne se dégonflent pas.